01 43 43 43 77
* coût d'un appel local
05 57 70 70 70
* région bordelaise
04 42 12 33 33
* région PACA

Rente viagère : toucher une rente sur mesure
Publié le 19.05.2016 à 17:38:44

Simple ou proposant une réversion, la rente viagère est une solution pour toutes les personnes qui souhaitent vivre une retraite tranquille financièrement. 

Une rente viagère sur mesure 


Même si une personne touche déjà une pension de retraite, rien ne l’empêche de souscrire à une rente viagère, à condition qu’elle soit propriétaire d’un bien immobilier, pour obtenir un complément de revenu. Ainsi, le souscripteur d’une rente viagère échange la propriété de son bien contre une rente qui lui sera versée jusqu'à son décès. 

Calcul du montant 


Dans le cas d’une rente viagère pour viager occupé, le montant à payer correspond à la somme du bouquet et des rentes à devoir. Le premier, c’est à dire à dire somme versée au moment de la conclusion du contrat, représente normalement 20 à 30% de la valeur estimée du bien. La rente, quant à elle, est fixée selon les coefficients diviseurs basés sur les tables de mortalité. Si le bénéficiaire décède au bout de l’espérance moyenne de vie, il touchera intégralement le montant estimé de son habitation. Si elle dépasse cette marge, l’acheteur sera obligé de payer plus longtemps, surtout s’il y a une clause de réversion. Dans le cas où le décès du vendeur survient avant le terme de l’espérance de vie, l’acheteur sera plus avantagé et ne paiera pas un montant correspondant à la valeur réelle du bien. Cependant, une sous-évaluation du bien peut entraîner une requalification fiscale ou encore un recours en annulation de la part des héritiers légaux du rentier. Et enfin, dans le cas où le débirentier ne respecterait pas ses obligations de paiement de la rente viagère, le vendeur pourra récupérer son bien. Il conservera donc les sommes déjà perçues mais devra rembourser le bouquet. 

Comment est taxée la rente viagère ? 

 Au
même titre que l’impôt sur le revenu, la rente viagère est soumise à des obligations fiscales. Le régime fiscal est défini par le Code Général des impôts ainsi que les abattements. Ces derniers sont définis en fonction de l’âge du vendeur : 30% pour les moins de 50 ans et 70% pour tous ceux de plus 70 ans. 
 
Commentaires
  1. aucun commentaire pour l'instant, soyez le premier à réagir !

Publier un avis